Actualites

Remco Evenepoel, jeune cycliste de 19 ans, empile les victoires

1 semaine ago
Remco Evenepoel, jeune cycliste de 19 ans, empile les victoiresSa performance à San Sebastián, sa toute première grande course d'une journée, a fait de lui le plus jeune vainqueur de l'histoire du WorldTour. Il a fini seul sur la ligne d’arrivée. Lors des Championnats d'Europe contre la montre à Alkmaar, aux Pays-Bas, le super talent a également laissé tout le monde derrière lui. Lors de cette épreuve, les coureurs ont 22,4 km de piste plate à parcourir. Dans la première partie, Evenepoel a déjà atteint une moyenne de près de 60 km/h, certes avec un vent arrière prédominant. Son coéquipier Kasper Asgreen était à 10 secondes du point intermédiaire. La deuxième partie, beaucoup plus difficile, a causé à Asgreen un retard de 18 secondes  qu’il a gardé jusqu'à la fin de la course. Pourtant, Alkmaar fut une victoire au goût amer. Evenepoel l’a dédiée à deux rivaux de sa génération  décédés dans des accidents, Stef Loos et Bjorg Lambrecht. Le premier est décédé en en mars, après une collision dans une course réservée aux Elites et Espoirs sans contrats, près de Tournai dans le Hainaut et le second en août après une lourde chute en Pologne. Avec l'or à Alkmaar, le diable de la vitesse a son billet pour les Jeux Olympiques de Tokyo en 2020 en poche. Et dans le Yorkshire, il se battra pour le contre-la-montre du championnat du monde en septembre. © Shutterstock2019-08-13T11:55:00+02:00
Nathalie

33 fiers beffrois belges sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCO

1 semaine ago
33 fiers beffrois belges sur la liste du patrimoine mondial de l'UNESCOIl va de soi que ces chartes revêtaient une valeur inestimable et on comprend que les villes aient voulu les mettre en lieu sûr. C’est ainsi que naquirent les premiers beffrois. Véritable coffre-fort pour la charte et pour le trésor de la ville, le beffroi faisait également office de salle de réunion pour les magistrats chargés de l’administration, c’est-à-dire les échevins. Mais il servait aussi de tour de garde, d’où l’on guettait l’arrivée de tous types de dangers : incendies, attaques ennemies...  De plus, le beffroi rythmait la journée. C’est ainsi qu’on y trouvait une cloche pour sonner l’alarme et une autre pour organiser le travail – l’ancêtre de notre pointeuse, si on veut. Au fil du temps, ce duo musical s’est enrichi d’une pléiade d’autres cloches, ce qui a donné le carillon et ses sonorités festives. La cave voûtée abritait souvent l’arsenal ou la prison. Enfin, le beffroi servait de logement au gardien et, parfois, au bourreau. Les beffrois arborent de nombreux styles architecturaux, en fonction des goûts de l’époque : du style roman ou gothique à un mélange d’Art déco et de modernisme en passant par la Renaissance et le baroque. On les trouve isolés sur une place du marché, flanquant une halle aux draps ou en plein centre d’une maison communale. Si ce type de construction a foisonné en Flandre, les provinces du Hainaut et de Namur peuvent aussi se targuer de quelques splendides exemplaires. © WBT Anibal Trejo2019-08-13T11:18:50+02:00
Nathalie

L’ascension de la Montagne de Bueren : un défi sportif !

1 semaine 1 jour ago
L’ascension de la Montagne de Bueren : un défi sportif !Un peu d’histoire… C’est en 1880 que la Montagne de Bueren a vu le jour. Mais pour quelle raison a-t-on érigé ces 374 marches ? Deux versions cohabitent avec un seul point commun : l’aspect militaire. La plus sérieuse parle de faciliter l’accès des militaires de la Citadelle à la ville en cas d’invasion. La version officieuse parle quant à elle de permettre aux militaires de rejoindre directement leur caserne sans passer par le centre-ville où ils croisaient sur leur passage des cabarets, bistrots et autres quartiers un peu chauds. Quelle que soit l’histoire, la vue sur la Cité ardente une fois arrivé au sommet des marches  est incroyable. Les courageux peuvent admirer également les coteaux de la Citadelle et en redescendant se désaltérer sur l’une des plus belles terrasses de la ville : celle de la Brasserie Curtius pour ensuite déambuler dans les impasses de la rue Hors-Château. Et pensez-donc aux riverains, ces valeureux Liégeois qui l’arpentent parfois quotidiennement ! © Shutterstock2019-08-12T14:30:12+02:00
Nathalie

La forêt de Soignes, notre patrimoine naturel

1 semaine 1 jour ago
La forêt de Soignes, notre patrimoine naturelUn site du patrimoine mondial de l'UNESCO a déjà été créé pour les forêts primaires et anciennes de  hêtres des Carpates et les anciennes hêtraies d'Allemagne. L'Albanie, la Bulgarie, l'Italie, la Croatie, l'Ukraine, l'Autriche, la Roumanie, la Slovénie, l'Espagne et la Belgique ont été ajoutés à la liste. Pour notre pays, ce sont les trois réserves forestières non gérées de la forêt de Soignes, au sud-est de Bruxelles : Joseph Zwaenepoel (Flandre), Le Ticton (Wallonie) et Grippensdelle (Bruxelles). Un total de 260 hectares. Depuis la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 10 000 ans, le hêtre européen s'est répandu à partir de quelques endroits isolés dans les Alpes, les Pyrénées, les Carpates et la région méditerranéenne, suivant un processus qui se poursuit encore aujourd'hui. Dans la forêt Soignes, le hêtre occupe une place prépondérante depuis au moins 2 000 ans, car il s'adapte facilement aux différentes conditions climatiques et géographiques. Ceci a permis le développement d'une faune et d'une flore très complètes au sein des hêtraies. Après seulement quelques décennies, les parties les plus anciennes des réserves ont déjà acquis l'apparence de véritables forêts vierges. Plus de 200 espèces de champignons se trouvent sur la seule hêtraie morte et les quantités de bois mort et d'arbres monumentaux dans les réserves sont déjà comparables à celles des véritables hêtraies d'Europe centrale. Un patrimoine à chérir et à apprécier. © Shutterstock2019-08-12T14:12:43+02:00
Nathalie

La forêt de Soignes, notre patrimoine naturel

1 semaine 1 jour ago
La forêt de Soignes, notre patrimoine naturelUn site du patrimoine mondial de l'UNESCO a déjà été créé pour les forêts primaires et anciennes de  hêtres des Carpates et les anciennes hêtraies d'Allemagne. L'Albanie, la Bulgarie, l'Italie, la Croatie, l'Ukraine, l'Autriche, la Roumanie, la Slovénie, l'Espagne et la Belgique ont été ajoutés à la liste. Pour notre pays, ce sont les trois réserves forestières non gérées de la forêt de Soignes, au sud-est de Bruxelles : Joseph Zwaenepoel (Flandre), Le Ticton (Wallonie) et Grippensdelle (Bruxelles). Un total de 260 hectares. Depuis la fin de la dernière période glaciaire, il y a environ 10 000 ans, le hêtre européen s'est répandu à partir de quelques endroits isolés dans les Alpes, les Pyrénées, les Carpates et la région méditerranéenne, suivant un processus qui se poursuit encore aujourd'hui. Dans la forêt Soignes, le hêtre occupe une place prépondérante depuis au moins 2 000 ans, car il s'adapte facilement aux différentes conditions climatiques et géographiques. Ceci a permis le développement d'une faune et d'une flore très complètes au sein des hêtraies. Après seulement quelques décennies, les parties les plus anciennes des réserves ont déjà acquis l'apparence de véritables forêts vierges. Plus de 200 espèces de champignons se trouvent sur la seule hêtraie morte et les quantités de bois mort et d'arbres monumentaux dans les réserves sont déjà comparables à celles des véritables hêtraies d'Europe centrale. Un patrimoine à chérir et à apprécier. © Shutterstock2019-08-12T14:12:39+02:00
Nathalie

La BD envahit les murs de Bruxelles

1 semaine 1 jour ago
La BD envahit les murs de Bruxelles Depuis le début des années 1990, la ville de Bruxelles enlève systématiquement les grandes affiches publicitaires criardes qui défigurent le centre. Mais il ne restait plus que des murs délabrés qu'il fallait restaurer d'urgence. Sur l'un d'entre eux, rue Marché au charbon, la première fresque est apparue en 1991 : Broussaille du dessinateur bruxellois Frank Pé. Une belle initiative qui concilie art et rénovation urbaine. Bruxelles attache une grande importance à la tradition riche et variée de la bande dessinée belge. Au fil des années, toutes sortes de personnages connus ont acquis une place de choix dans le paysage urbain bruxellois, tels que Tintin, Néron, Bob et Bobette, FC De Kampioenen, Gil et Jo, Fanny et Cie, Blake & Mortimer, Gaston Lagaffe, Martine, Boule et Bill, Lucky Luke, Spirou, Astérix, Quick& Flupke, les Schtroumpfs... De jeunes talents de dessinateurs nationaux et étrangers et des formes moins classiques comme les comic strips et les romans graphiques voient également le jour. Près de 60 murs de bandes dessinées colorent aujourd'hui  la ville, et huit autres seront ajoutés dans les deux prochaines années, dans le quartier de Haren. Les habitants de Haren ont leur mot à dire sur les thèmes représentés. Curieux de voir quelles scènes les auteurs et les habitants choisiront pour mettre en avant l’histoire de leur quartier. © Shutterstock2019-08-12T14:00:03+02:00
Nathalie

Un étrange musée du silex à Eben-Emael

1 semaine 1 jour ago
Un étrange musée du silex à Eben-EmaelRobert Garcet (1912-2001) originaire de Mons dans le Hainaut a commencé à travailler comme apprenti tailleur de pierre à Eben-Emael en 1930. Il est devenu tailleur de pierre à plein temps et a gravi les échelons jusqu’à devenir propriétaire de la carrière. Il a aussi déterré des fossiles. Sa fascination pour les origines de l'homme et les résultats de ses fouilles l'ont amené à développer de nouvelles théories sur les origines de l'humanité. Mais beaucoup le considéraient comme un plaisantin. Robert était aussi un paléontologue amateur, un pacifiste et anarchiste autoproclamé.   En 1950, il achète à son employeur un morceau de l’ancienne carrière de silex. C'est alors que son projet de vie, inspiré de la Bible et de sa propre philosophie basée sur le pacifisme, a pris forme. Toute la dimension de son univers de fantaisie et d'harmonie s’inspire de sa théorie personnelle des nombres, basée la Bible. L'artiste a choisi le nom d'Eben Ezer parce que selon la Bible toujours  ce serait le lieu où le prophète Samuel a érigé une pierre comme symbole de la paix retrouvée vers  l’an 1000 avant Jésus-Christ. Chaque statue de béton sur les quatre tours d'angle représente l'un des chérubins annonçant l'Apocalypse : le Taureau, l'Homme en sphinx, le Lion et l'Aigle. © WBT Olivier Legardien2019-08-12T12:01:51+02:00
Nathalie

Un étrange musée du silex à Eben-Emael

1 semaine 1 jour ago
Un étrange musée du silex à Eben-EmaelRobert Garcet (1912-2001) originaire de Mons dans le Hainaut a commencé à travailler comme apprenti tailleur de pierre à Eben-Emael en 1930. Il est devenu tailleur de pierre à plein temps et a gravi les échelons jusqu’à devenir propriétaire de la carrière. Il a aussi déterré des fossiles. Sa fascination pour les origines de l'homme et les résultats de ses fouilles l'ont amené à développer de nouvelles théories sur les origines de l'humanité. Mais beaucoup le considéraient comme un plaisantin. Robert était aussi un paléontologue amateur, un pacifiste et anarchiste autoproclamé.   En 1950, il achète à son employeur un morceau de l’ancienne carrière de silex. C'est alors que son projet de vie, inspiré de la Bible et de sa propre philosophie basée sur le pacifisme, a pris forme. Toute la dimension de son univers de fantaisie et d'harmonie s’inspire de sa théorie personnelle des nombres, basée la Bible. L'artiste a choisi le nom d'Eben Ezer parce que selon la Bible toujours  ce serait le lieu où le prophète Samuel a érigé une pierre comme symbole de la paix retrouvée vers  l’an 1000 avant Jésus-Christ. Chaque statue de béton sur les quatre tours d'angle représente l'un des chérubins annonçant l'Apocalypse : le Taureau, l'Homme en sphinx, le Lion et l'Aigle. © WBT Olivier Legardien2019-08-12T12:01:50+02:00
Nathalie

Un étrange musée du silex à Eben-Emael

1 semaine 1 jour ago
Un étrange musée du silex à Eben-EmaelRobert Garcet (1912-2001) originaire de Mons dans le Hainaut a commencé à travailler comme apprenti tailleur de pierre à Eben-Emael en 1930. Il est devenu tailleur de pierre à plein temps et a gravi les échelons jusqu’à devenir propriétaire de la carrière. Il a aussi déterré des fossiles. Sa fascination pour les origines de l'homme et les résultats de ses fouilles l'ont amené à développer de nouvelles théories sur les origines de l'humanité. Mais beaucoup le considéraient comme un plaisantin. Robert était aussi un paléontologue amateur, un pacifiste et anarchiste autoproclamé.   En 1950, il achète à son employeur un morceau de l’ancienne carrière de silex. C'est alors que son projet de vie, inspiré de la Bible et de sa propre philosophie basée sur le pacifisme, a pris forme. Toute la dimension de son univers de fantaisie et d'harmonie s’inspire de sa théorie personnelle des nombres, basée la Bible. L'artiste a choisi le nom d'Eben Ezer parce que selon la Bible toujours  ce serait le lieu où le prophète Samuel a érigé une pierre comme symbole de la paix retrouvée vers  l’an 1000 avant Jésus-Christ. Chaque statue de béton sur les quatre tours d'angle représente l'un des chérubins annonçant l'Apocalypse : le Taureau, l'Homme en sphinx, le Lion et l'Aigle. © WBT Olivier Legardien2019-08-12T12:01:45+02:00
Nathalie

Un totem d'Indiens du Canada veille sur Virton. Ugh !

1 semaine 4 jours ago
Un totem d'Indiens du Canada veille sur Virton. Ugh !Dans le cadre des accords de l'OTAN, des bases stratégiques ont été installées en Europe à partir des années 1950, y compris à Marville, dans le département français de la Meuse. Mais, en 1966, le président Charles de Gaulle décide de quitter l'OTAN. La base aérienne  déménage donc  en Allemagne. En 12 ans, des liens d'amitié si forts s'étaient tissés entre les militaires canadiens et les familles d'accueil, qu'une grande fête fut organisée à l’occasion de leur départ, le 11 mars 1967. En signe de gratitude pour l'amitié transatlantique et pour tant d'hospitalité, les Canadiens ont offert un authentique totem à la ville de Virton. C'était un cadeau porteur de messages, parce qu'un totem aussi coloré avait une signification très profonde pour les Indiens. Il racontait des histoires et gardait le passé vivant. Celui de Virton était du type Thunderbird (oiseau-tonnerre), nom que les Canadiens utilisent aussi pour leurs chasseurs à réaction. Vous pouvez aller l'admirer dans le parc de la ville, près de l'office du tourisme. Malheureusement, en 1992, le totem original a été gravement endommagé. Il s’agit maintenant d’une réplique quasi identique, réalisée par Claude Goffinet, artiste du village voisin de Saint-Rémy, elle a été dévoilée le 30 octobre de la même année. © WBT M.Laurent2019-08-09T15:28:57+02:00
Nathalie

Traverser l’Escaut à pied dans un tunnel long de 572 mètres

1 semaine 4 jours ago
Traverser l’Escaut à pied dans un tunnel long de 572 mètresEn 1810, Napoléon avait imaginé des plans pour agrandir la ville d’Anvers, mais en raison de l'absence d'une route de raccordement, son plan d'urbanisation sur la rive gauche n'a pas pu se réaliser. Plus tard, tous les plans pour la construction d’un pont ont été enfouis dans un tiroir. L’absence de pont ou de tunnel obligeait les piétons à traverser à bord du ferry, le Sint-Annekesboot, qui partait de la Steenplein. En 1931, une prouesse technique sans précédent fut réalisée. Un tube cylindrique de 572 m de long et 4,30 m de large en segments de fonte relie deux puits d'accès en béton armé. Les parois du tunnel sont recouvertes à hauteur d'homme avec des carreaux de céramique jaune. Dans chaque puit d'environ 35 m de profondeur, un ascenseur métallique à la décoration Art déco peut accueillir jusqu'à 80 personnes. De nombreux éléments authentiques ont été préservés : les escaliers mécaniques en bois de 31 m de haut, d'anciens panneaux de commande et d'avertissement et les deux bâtiments d'entrée. Ces derniers ont été construits dans un style moderniste, un style qui recherche la fonctionnalité. Le 10 septembre 1933, c’est le jour de l’inauguration officielle. Le roi Albert Ier, accompagné de la quasi-totalité de la famille royale, de personnalités venues de l'étranger, de dignitaires du pays dont le bourgmestre Camille Huysmans, avec pas moins de 20 000 écoliers et écolières dans leur sillage, entrent dans le tunnel Saint-Anne de manière festive. Si vous passez par Anvers, que vous soyez à pieds ou à vélo, ne manquez pas ce lieu insolite. © Visitflanders2019-08-09T14:31:47+02:00
Nathalie

Découvrez la cascade de Bayehon

1 semaine 4 jours ago
Découvrez la cascade de Bayehon Le Bayehon est un ruisseau fagnard qui prend sa source du côté de Botrange. L’eau y est très acide, ce qui explique l’absence de poisson. Une autre particularité du cours d’eau est sa couleur rougeâtre provenant des tourbières et des roches chargées en fer qu’il traverse. A hauteur du village de Longfaye (Malmedy), le dénivelé d’une hauteur de 9 mètres offre une cascade de toute beauté si vous avez la chance d’arriver après quelques jours de précipitations. En effet, les tourbières où le ruisseau prend sa source agissent comme des éponges, et il faut donc plusieurs jours de précipitations pour que celles–ci débordent et permettent un débit suffisant pour alimenter la cascade. Un bon conseil : regardez la météo quelques jours avant de programmer votre escapade. © WBT David Samyn2019-08-09T10:52:54+02:00
Nathalie

Déambulez dans les jardins suspendus de Thuin

1 semaine 6 jours ago
Déambulez dans les jardins suspendus de ThuinCes terrasses, érigées hors des remparts de la ville-haute,  font partie intégrante de l’histoire de la ville de Thuin. Dès le Moyen-Âge, elles fournissaient à la population de la ville qui vivait à l’intérieur des remparts, des potagers où cultiver des légumes  afin de se nourrir. Les murs de ces jardins en terrasses étaient constitués de  moellons gréseux qui créaient un microclimat conduisant les bourgeois et moines à y faire pousser également des vignes.  Au fil des ans, vu l’augmentation de la population, les terrasses se sont étendues jusqu’à la ville–basse. Aujourd’hui encore, c’est par un dédale de ruelles et venelles  que le visiteur accède aux terrasses et peut agréablement passer d’une partie à l’autre de la ville. Suite à la rénovation des murs en 2001, de nouvelles vignes ont été plantées qui permettent de produire un vin doux naturel connu sous l’appellation  « Clos des Zouaves ». Vous aurez aussi l’occasion de visiter son beffroi, classé  au patrimoine mondial de l’Unesco, et d’ embarquer sur une péniche aménagée en écomusée de la batellerie. La Thudinie une région à visiter sans tarder. © WBT Bruno d'Alimonte2019-08-07T13:50:16+02:00
Nathalie

La transparence de l'église en acier de Groot-Loon

2 semaines 1 jour ago
La transparence de l'église en acier de Groot-Loon Reading between the Lines ou "lire entre les lignes" est le nom du projet. Très approprié, surtout si vous regardez le paysage coupé en bandes horizontales de l'intérieur vers l'extérieur. En une journée, les constructeurs ont empilé 30 tonnes d'acier les uns sur les autres, en 100 couches de 1 cm de tôle d'acier alternant avec  9 cm d'air. De cette façon, ils ont essayé de créer un peu d'ordre dans le chaos. A hauteur des yeux, cette alternative patrimoniale de 10 mètres de haut est transparente, mais lorsque vous montez  sur une colline, elle semble pleine. La perspective évolue donc avec la distance. En conséquence, l'église est à la fois présente et absente du paysage. La construction est en acier dit Corten, reconnaissable à la couche de rouille orange-brun qui se révèle automatiquement en pleine air. Mais cette couche est si dense que le matériau sous-jacent ne rouille pas, comme c'est le cas pour l'acier ordinaire. Indestructible, sans entretien et donc parfaitement adapté à une utilisation en extérieur, par exemple pour les jardinières, les bordures, l'éclairage de jardin, les œuvres d'art, les conteneurs maritimes et même les gratte-ciel. Cette œuvre dévoile toute sa magie au moment du coucher du soleil. © Olivier Rocq2019-08-05T14:12:04+02:00
Nathalie

Se promener dans le Sahara... à Lommel dans le Limbourg

2 semaines 1 jour ago
Se promener dans le Sahara... à Lommel dans le LimbourgVous pouvez vous perdre dans une grande étendue de sable, entrecoupée de lacs bleu clair, de landes, de bruyères et de forêts odorantes, de conifères et de feuillus. Il est tout à fait étonnant que cette réserve naturelle protégée, riche en oiseaux, trouve son origine dans l’histoire industrielle, peut respectueuse de l'environnement. En 1904, une usine  propageait des  émanations  de zinc et d'acide sulfurique, qui tuaient presque toute la végétation de la région. La Maatheide s'est transformée en désert.  Dans le langage populaire, la région est encore toujours appelée le Sahara. Mais cette page noire est oubliée depuis un certain temps déjà. La plantation de conifères a empêché l'ensablement total. Avec la démolition de l'usine et la réhabilitation du site, la mauvaise réputation de ce site pollué s’est progressivement estompée. Au contraire, le développement économique et écologique est désormais un atout majeur pour la commune de Lommel. Dans cette oasis de paix de 193 hectares, les amoureux de la nature, les randonneurs, les oiseaux aquatiques de toutes sortes et autres animaux et plantes trouveront leur bonheur. Parmi les autres atouts, citons une plaine de jeux, une forêt et une tour d’observation de 30 mètres de haut, inspirée des lignes ondulantes des dunes de sable du « vrai » Sahara, et réalisée avec 3,5 km de corde comme matériau de construction. A savoir aussi : un certain nombre de films et séries télévisées flamands ont été tournés dans cette nature particulière. © Visitflanders2019-08-05T12:12:01+02:00
Nathalie

Votre bracelet de festival vient sans doute de la firme Orakel

3 semaines 1 jour ago
Votre bracelet de festival vient sans doute de la firme OrakelLa société Orakel a été fondée en 1996. Elle a commencé sa progression fulgurante avec la production et l'exportation dans toute l'Europe de bracelets pour les festivals, une nouveauté à l'époque. Dans sa gamme de produits actuelle, les jetons de consommation se distinguent, avec pas moins de 78 millions de pièces par an, ce qui fait de l'entreprise le leader mondial dans ce domaine. Ces dernières années, le plastique traditionnel a cédé la place à des matériaux recyclés respectueux de l'environnement, tels que l'amidon provenant des pelures de pommes de terre, des filets de pêche, des bouteilles PET et des déchets de bois. Et la durabilité est plus que jamais le leitmotiv. Alors qu’actuellement 30 % des produits sont recyclés, Orakel vise d'ici 2020 un objectif de près de 100 % de produits fabriqués à partir de matériaux biodégradables ou recyclés. Ils rêvent à haute voix de bracelets en écovinyle, éventuellement de bracelets en bambou, de gobelets tout en papier - donc sans la couche de plastique qui est encore dessus. Les points forts d'Orakel sont, outre le respect de l'environnement et de la clientèle, le vaste réseau de bureaux et d'exportation, la boutique en ligne et le fait que les bénéfices sont entièrement réinvestis, de sorte qu'il y a toujours une marge pour de nouvelles machines et technologies. © shutterstock2019-07-29T16:52:54+02:00
Nathalie

L'une d'entre elles traversera Bruxelles toute seule.

3 semaines 1 jour ago
L'une d'entre elles traversera Bruxelles toute seule.Après des essais au Japon et aux Etats-Unis, c'est maintenant au tour de Bruxelles. Sur le toit d'une voiture de série ordinaire, toutes sortes de gadgets techniques et de capteurs ont été installés. Impulsions laser pour cartographier des objets, des radars, des caméras et un système de positionnement précis. À l'intérieur se trouvent un conducteur de sécurité, qui intervient si nécessaire pour corriger la direction, et un opérateur, qui garde un œil sur le système de conduite automatisé. Bien sûr, cela ne s'est pas fait du jour au lendemain. Les mois de préparation ont été très longs, depuis l'approbation des systèmes AD (conduite automatisée), la formation des conducteurs, l'analyse de l'itinéraire et enfin à la consultation avec les autorités afin d'obtenir les autorisations nécessaires. À long terme, l'objectif est d’arriver à zéro accident de la circulation. La voie vers ce noble objectif passe par une bonne compréhension du comportement humain qui est à la fois complexe et imprévisible et de voir son impact sur les exigences des véhicules automatisés. Les autorités bruxelloises sont déjà très favorables à la technologie comme solution aux problèmes de mobilité dans la ville et suivent de près les développements. Bien sûr, la sécurité reste une priorité pour tous. © shutterstock2019-07-29T16:05:00+02:00
Nathalie

Exportations record de l'industrie alimentaire belge en 2018

3 semaines 1 jour ago
Exportations record de l'industrie alimentaire belge en 2018Traditionnellement, le chocolat continue de bien se porter, mais nos produits surgelés à base de pommes de terre et de légumes, de viande et de produits laitiers sont également très demandés à l'échelle internationale. Les exportations ont augmenté d'au moins 3.5 % en 2018 par rapport à 2017, un record historique. Au niveau national, l’industrie alimentaire réalise un chiffre d'affaires de plus de 27 milliards d'euros. C'est ce qu'a annoncé la Fevia, la fédération de l'industrie alimentaire belge. Les pays voisins comme la France et l'Allemagne sont nos principaux marchés d'exportation, mais l'expansion est particulièrement sensible dans les régions plus éloignées. Les marchés d'outre-mer, comme les États-Unis, le Canada, la Chine et la Corée du Sud, ont connu une croissance allant jusqu'à 18 % ! La Flandre représente environ 82% de la production de l’industrie alimentaire du pays. C'est le secteur industriel le plus important, représentant plus d'un quart de toutes les entreprises industrielles.   © shutterstock2019-07-29T15:50:23+02:00
Nathalie

Bientôt, l'agriculture dans l'espace, en partie grâce au SCK-CEN ?

3 semaines 1 jour ago
Bientôt, l'agriculture dans l'espace, en partie grâce au SCK-CEN ?La fusée a été lancée le 24 juillet depuis le Kennedy Space Center en Floride vers la station spatiale internationale ISS. Son but est d'étudier la possibilité d'une agriculture dans l'espace grâce aux roches locales. Le SCK-CEN se concentre sur la sûreté des installations nucléaires, la gestion réfléchie des déchets radioactifs et la protection des personnes et de l'environnement contre les rayonnements ionisants. Depuis sa première expérience spatiale en 1969, le SCK-CEN a toujours cherché à améliorer la vie des astronautes et à mieux comprendre les maladies sur terre. 50 ans plus tard, la recherche se concentre spécifiquement sur l’approvisionnement en eau et en nourriture, ce qui répond à un vrai besoin pour les voyageurs de l'espace. SpaceX 18 contient du basalte de la terre, une roche volcanique et trois types de bactéries à bord. Si ces dernières s'attachent au basalte, et poussent sur le basalte, également présent sur la lune, et libèrent des nutriments malgré l'influence de la gravité et du rayonnement spatial, la roche peut se transformer ultérieurement en sol agricole fertile et ces nutriments peuvent convenir à la production d’aliments, ou si vous préférez à  l'agriculture. Cela rend l'équipage moins dépendant des matériaux qui doivent être transportés depuis la terre. La bactérie du sol du SCK-CEN survit déjà dans l'eau avec peu d'éléments nutritifs, est résistante à la toxicité et peut croître. © shutterstock2019-07-29T15:23:52+02:00
Nathalie

Six réserves naturelles à découvrir

3 semaines 1 jour ago
Six réserves naturelles à découvrir1.         De Blankaart à Diksmuide Vivre la culture et la nature en un seul lieu ? Tout est possible dans De Blankaart. Venez visiter le centre d'accueil provincial De Blankaart au bord de la vallée submersible de l'Yzer à Woumen (Diksmuide) et tout savoir sur la faune et la flore locale. Les fans de la loutre vont être comblés. Après une visite au centre d'accueil, une belle promenade vous attend. Avec un peu de chance, l'eau sera assez haute et une barque vous emmènera sans bruit à travers le marais !   2.         Bourgoyen-Ossenmeersen à Gand Juste en dehors de Gand, vous trouverez ce magnifique petit coin de nature. Mettez vos chaussures de marche ou enlevez-les, parce que ce parc possède un chemin ‘pieds nus’. Vous pouvez apprendre à connaître différents types de structures de sol d'une manière tout à fait unique. Marchez dans la boue, l'eau et l'herbe et profitez de la paix et du calme qui vous entourent. 3.         Le Polder de Hoboken à Anvers Déjà entendu parler des bœufs Galloway? Ces animaux sympathiques peuvent être admirés dans le Polder de Hoboken à Anvers. Dans cette nature intacte, vous trouverez pas moins de 500 espèces de plantes différentes. En plus des bœufs Galloway, vous pouvez aussi apercevoir des grenouilles, des salamandres et des hérons. En 2016, la promenade dans le Polder de Hoboken a été choisie comme marche de l'année. Raison de plus pour l'essayer vous-même ! 4.         Le Molsbroek à Lokeren Les amoureux de la nature du Waasland se précipitent à Molsbroek à Lokeren. Dans cette région marécageuse, vous pouvez observer pendant des heures les oiseaux d'eau sauvages, les dunes de rivière et les prairies. La nature ne s'arrête pas là, car le Molsbroek est situé juste à côté de De Buylaers, du Verloren Bos et du Bospark. Petit conseil : tous les premiers dimanches du mois, vous pouvez profiter d'une randonnée guidée gratuite. © Shutterstock2019-07-29T14:36:57+02:00
Nathalie
Vérifié
11 minutes 46 secondes ago
S'abonner à Flux Actualites